mardi 18 juillet 2017

Restauration d'une horloge comtoise ancienne

On parle de la grande horloge... celle-ci est très très grande, c'est-à-dire 2,65 m. Elle a la particularité d'avoir un double plateau. C'est moi qui ai ajouté les deux chromolithographies.  Celles d'origine étaient malheureusement irrécupérables. J'ai la chance d'avoir une jolie collection de vieilles chromos que j'utilise de temps en temps.



Notez les superbes effets de relief sur les motifs de ce bas de porte. C'est le résultat du travail des peintres jurassiens, bien entendu, mais aussi du temps qui a effectué un travail de patine qui ajoute naturellement du charme à cet ensemble de rose et de feuilles.

Ici vous pouvez remarquer le travail des arabesques effectué à main levé dans la peinture encore fraîche. Il fallait un sérieux tour de main et un geste bien affirmé pour produire ces arabesques et en assurer la symétrie.





jeudi 15 juin 2017

Horloge comtoise à vendre

 cliquez sur les images pour les agrandir
 
Je propose à la vente cette magnifique horloge comtoise époque 1880. Mouvement cage-fer-poids restauré et garantie 10 ans. Entourage en laiton polychrome et cadran en émail, grand balancier estampé polychrome. Gaine en sapin polychrome avec chromo. Le tout a été restauré par mes soins dans mon atelier de Moncayolle. Si vous souhaitez plus d'informations, n'hésitez pas à me contacter par téléphone, au 05 59 28 32 81 ou par courriel : l.caudine@wanadoo.fr
 







mercredi 12 avril 2017

Après restauration

 Restauration d'une horloge comtoise avec réalisation d'un nouveau décor suivant l'ancienne technique.

mardi 28 mars 2017

Journées Européennes des Métiers d'Art 2017

Cette année encore, je participe aux Journées Européennes des Métiers d'Art. Vendredi, samedi et dimanche qui arrivent, mon atelier ouvrira ses portes au public. Venez nombreux !

mardi 28 février 2017

Message d'une cliente.

Voilà quelque chose qui fait plaisir à lire :

"Je ne sais comment vous dire mon émotion devant la merveille que vous avez « reconstituée » : j’ai eu du mal à en croire mes yeux. Quand je pense que j’envisageais de la détruire ! Merci de me permettre de retrouver ce bijou de mon patrimoine familial, mon père serait si heureux lui dont c’était l’unique héritage de ses parents ! "